Bons moments Sport,  Récits

Half Marathon des Sables Pérou Part I

Je sors de mon nuage quelques instants pour me lancer dans un récit qui, tel que c’est parti, va vous tenir en haleine pendant toutes les vacances de Noël, Février et peut être même avril…. Désolée à toutes les familles et belles familles, amis, il se peut que certains de vos convives passent de nombreuses minutes à lire ces quelques lignes, qui j’espère va les emmener avec moi, loin là bas, dans le désert d’ICA, au Pérou.

L’aventure avant l’aventure…

Ca y est j’ai cliqué. Et j’ai cliqué « NON »… Nous sommes lundi soir en ce début Novembre….La pluie fait rage depuis plusieurs semaines, la rentrée en 6ème de mon grand me prend le peu de temps qu’il me reste après le boulot, les travaux de la maison me prend mes week ends…Il est 22H30, enfin un temps calme après avoir couché les enfants et fini la vaisselle, je suis en pleine compta, mon moment « tant préféré »… Mon ordinateur me met ENCORE une nouvelle notification ! Faut que je les enlève, cela m’énerve ce bruit permanent quand je travaille et cette petit fenêtre en bas à droite qui va et s’en va….Mais celle là retiens mon attention, m’extirpe de ma concentration légendaire….. : 

« Êtes vous prêt pour l’aventure ? Emma de Waa »

Qu’est ce que c’est encore….Ni une ni deux, je regarde, ma compta attendra…

« Tu as souhaité devenir Ambassadrice de notre marque, check ton passeport, nous te proposons de nous rejoindre au PEROU pour le Half Marathon des Sables, premiers inscrits, premiers servis….. »

Mon passeport je le sais est périmé depuis longtemps, je ne sais même pas où il est avec les préparatifs de la maison. Mais zut, le désert d’ICA, le Pérou, un format de course que je rêve de faire….Je me rappelle bien avoir répondu à un questionnaire en septembre, mais depuis c’est passé aux oubliettes…Je suis rentrée en hibernation, le Grand Raid des Pyrénées était mon dernier gros objectif de l’année… Je cours un peu, par ci par là, mais pas d’entrainement très sérieux avec une prépa intense….Quelle idiote, si j’avais su ,j’aurais continué, je n’aurais pas flemmé…

Une occasion comme ça, ça ne se présente qu’une fois…et voilà…tu vas la laisser filer….La mort dans l’âme mais avec raison, je clique et je réponds :  « Je laisse ma place, mon passeport n’est pas à jour… » ….

Et là, autant vous dire que ma compta est bien loin….je suis en arrêt sur image, face à mon ordi, calée dans mon fauteuil… Pourquoi faut il toujours que je me trouve 1000 excuses pour ne pas me lancer dans mes rêves, je recule à chaque fois… ???? Laisser les enfants, accepter que le monde auquel j’appartiens tourne sans moi….je crois que le vrai problème est là, je gère beaucoup de choses de peur de rater des moments, les bons comme les mauvais…

Mais une petite voix raisonne en moi, j’ai besoin d’un coup de pied bien placé…et il ne va pas tarder, mais là, je n’imagine pas à quel point il va me propulser en avant….

Un post, sur facebook …….et sur instagram, au cas où cela ne suffirait pas… « je laisse ma place! Oh ce n’est pas de gaieté de cœur…. » vous vous rappelez de la suite….. J’étais à une pincée de sable d’y aller, j’ai reçu une Dune d’encouragements !!!! par mails, par téléphone, par commentaires et de vive voix….

Le message est clair, Si tu Veux tu Peux….

Le mardi matin, après avoir déposé les enfants et mettre pris mon enième remontées de bretelles,( Non mais Nadège, Le PEROU !!! ça ne se refuse pas!) je repasse rapidement à la maison et envoie un mail à l’organisateur : « Pour mon passeport je me débrouille, je suis partante pour l’aventure !!! Comptez sur moi ! » Maintenant, je croise les doigts que toutes les places ne soient pas parties dans la nuit ! Mais quelle idiote !!!….Toutes ces raisons qui font que cela peut me passer sous le nez, par ma faute et mon unique faute….

Entre 2 patients, j’appelle toutes les mairies des alentours jusqu’à Arcachon….les dates sont de mal en pis…La mairie de Pessac me demande de faire ma demande par mail, pffff, ce que je fais, enfin la mairie de Bègles comprend mon désarroi et me propose un rdv le vendredi, mais il me faut une lettre de l’employeur qui justifie ma demande en urgence….

Bon, je suis toujours en attente de savoir si les organisateurs ont reçu mon mail d’acceptation…bref, à ce moment là, j’ai TOUT et j’ai RIEN à la fois….Il est 14h, la journée doit continuer….

17h, dans la voiture. Les Schtroumpfs à l’arrière, plus les copains que je dois amener à la piscine pour leur cours du mardi, je regarde mon téléphone…un mail de WAA, je suis prise… !!!!! Oh la la, la voiture doit avancer toute seule tellement je fais des bons partout ! Je les rappelle, ils sont ok pour me faire la lettre, une amie a réussi à me faire une prévisions de billets, tout semble rouler !

Mercredi, pas de nouvelles de l’organisateur, ils vont me me remercier à la mairie et me renvoyer comme je suis venue…elle a bien insisté….il faut cette lettre…Le stress monte…

Pendant ce temps, Yoann, mon pote de folie, m’a mise en relation avec Nicolas, un trailer de l’autre bout de la France, dans le même cas que moi. Lui a été reçu sans problème à la mairie, les mails ont suffit…Déjà nos chemins se croisent et se suivent, compères de galère.

Mercredi après midi, la mairie de Pessac m’appelle : « nous pouvons vous recevoir demain matin »…Encore mieux et cette fois ci je suis franche, directe, c’est pour une course…je vous amène les mails…On essaie et si ça ne passe pas, ben j’aurais tout fait…je n’aurais rien à me reprocher…ou presque…

Jeudi, j’arrive toute tremblante à la mairie, mon dossier est complet, il ne manque rien, ça c’est sûr…L’employée est calme, très calme face à mon appréhension-excitation-stress-panique !!!!! Elle envoie mon dossier : « maintenant c’est la préfecture qui décide, ce n’est pas de notre ressort, nous espérons que vous l’aurez à temps… »….

S’en suit de long jours, de longues heures…mon esprit est obnubilé par ça…bien sûr pour faire les choses bien, il y a des jours fériés, histoire que mon cerveau explose…

En attendant, je commence à glaner des informations sur la course…Oh …. je suis au point sur pas mal de sujets, cela fait plus de 4 ans que je dévore tous les livres qui parlent des courses en autosuffisance…En fait, je rêve d’en faire une…mais là, j’y suis et toutes les informations se mélangent…Je pose des questions à des aguerries de l’épreuve, Jeanne Barthel, Cécile Bertin, Marie Anne Soulier, Grégoire Chevignard, mon coach hallucine, il croyait que c’était pour 2020…il n’est pas le seul à halluciner, je le vois bien dans les regards, certaines réflexions… Mais rien ne me démonte, j’attends, patiemment, mon passeport….

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *